REVENDICATIONS

Préambule

Depuis des années, des millions de personnes se mobilisent contre la menace de la catastrophe climatique. Cependant, l'urgence du problème ne se reflète pas dans les procédures politiques de la Suisse. Nous nous rendons compte que nous, qui sommes préoccupés par un avenir qui vaut la peine d'être vécu pour toutes et tous, sommes laissés pour compte. Des domaines tels que l'agriculture et le secteur financier sont complètement ignorés dans la politique climatique suisse, alors qu'ils sont largement responsables de la dégradation de l'environnement et de la crise climatique. Dans le même temps, les responsables économiques s'accrochent encore au conte de fées de la croissance éternelle. Ils ne s'intéressent pas à notre avenir et veulent seulement accroître leur richesse et leur influence.

Le système politique et économique actuel n'a pas réussi, et de loin, à apporter une réponse à la crise climatique. Nous devons nous libérer des systèmes sociaux, économiques et politiques qui exploitent l'homme et la nature dans le seul but d'enrichir un petit nombre. Il est temps de redéfinir notre société afin qu'un avenir écologique et social soit possible.

La réduction urgente des gaz à effet de serre implique également une réforme des processus démocratiques, qui en Suisse aussi sont dominés par les intérêts économiques plutôt que par les données scientifiques et la prise de décision participative de tous. En outre, la lutte contre la crise climatique est aussi une question de justice sociale, économique et politique et de solidarité internationale.

Ces dernières années ont montré que les manifestations ne suffisent plus. Nous sommes donc contraints de faire un pas de plus et d'adopter une méthode éprouvée. La désobéissance civile pacifique et de masse est - et a toujours été - un élément crucial d'une société autodéterminée et a entraîné des changements majeurs dans le passé. Nous ne voulons pas attendre plus longtemps. Comme nous le faisons depuis des années, nous sommes actifs, nous sommes bruyants - parce qu'on est en train de nous voler l'avenir.

Les revendications suivantes ont été développées par différentes organisations et mouvements dans le cadre de Rise up for Change. Nos préoccupations sont fondamentalement très similaires, c'est pourquoi nous unissons nos forces dans le cadre de Rise up for Change.

Néanmoins, en tant que mouvements, nous avons des demandes et des points de vue différents, qui ne peuvent pas tous être pris en compte dans ces demandes. Les demandes doivent donc être considérées comme des demandes communes de ces mouvements et ne sont pas automatiquement les demandes spécifiques des différents mouvements.

Agriculture

  1. Favoriser les méthodes et produits agroécologiques respectueux du climat.

  2. Assurer des revenus équitables pour les petites exploitations agricoles en permettant la pratique d'une agriculture durable.

  3. Garantir une plus grande Souveraineté et sécurité alimentaire, une production répondant aux besoins locaux et nationaux (définis ensemble par les producteurs et les consommateurs), mettre en œuvre des normes  pour une agriculture locale qui assurent la résilience de la sécurité alimentaire et minimisent les transports. (BV Art. 104) (Greenpeace TOP Strategy). 

Secteur financier

  1. Transparence: la divulgation immédiate de tous les investissements, financements et services d'assurance fournis par les institutions financières suisses, ainsi que l'empreinte des GES, la trajectoire climatique et la trajectoire de réduction (voir exigence 2).

  2. Net 0 d'ici 2030 et trajectoire de réduction : réduction des flux financiers générant directement ou indirectement des émissions de gaz à effet de serre à net 0 d'ici 2030. Ceci s'applique au financements, investissements et services d'assurance domestiques ou à l'étranger, ainsi que la publication d'une trajectoire de réduction avec des mesures claires d'ici fin 2020.

  3. Exclusion : l'arrêt immédiat ou le non-renouvellement de tous les financements, investissements et services d'assurance de et dans les projets et entreprises qui nuisent au climat et aux êtres vivants.

  4. Flux financiers respectueux du climat : Exclusivement des investissements, des services de financement et d'assurance, dans et à partir de projets et d'entreprises qui favorisent une économie socialement juste et respectueuse du climat et de l'environnement.

Démocratie

  1. La démocratie participative. Pour que la politique suive les besoins et les visions de la population plutôt que les intérêts économiques et le pouvoir des plus riches, le système politique actuel doit impliquer de manière proactive tous les habitant.e.s de la Suisse dans le processus décisionnel dans tous les sphères de notre société :  e.g. Vie, travail, communauté, environnement, vie ensemble, choix économiques.

  2. L'inclusion cohérente des données scientifiques dans les processus décisionnels démocratiques afin de garantir des contenus durables en politique. Pour garantir un avenir durable, les résultats actuels et validés des sciences climatiques et sociales doivent être intégrés dans les négociations politiques et les processus décisionnels. La science doit être entendue en politique, et toutes les personnes concernées par les décisions doivent recevoir des informations scientifiques vulgarisées et à jour.

  3. Transparence. Pour assurer que notre démocratie ne soit pas dirigée par les intérêts des plus riches, et éviter le contrôle du processus de décision politique par l'économie.

Justice climatique

  1. Les coûts et les impacts sociaux de la transition vers une société sans fossiles doivent être équitablement partagés. Les pays riches en particulier doivent rendre des comptes par rapport aux consequences négatives pour les pays du Sud. Justice climatique locale : Les coûts de la transition vers une société compatible avec le climat doivent être supportés principalement par ceux  et celles qui en sont les principaux responables de la crise climatique.

  2. La Suisse reconnaît sa responsabilité historique et mondiale dans la crise climatique, et agit en consequence.

  3. Interdiction de toute forme de discrimination; accès sans discrimination aux ressources sociales. Cela signifie que personne ne sera désavantagée à cause de la crise climatique et que la voie vers une société neutre en CO2 sera juste. Cela signifie qu'il faut garantir à tous et toutes une sécurité sociale et économique.

Infrastructure et énergie

  1. Restructuration du secteur de l'énergie pour permettre la neutralité en matière de CO2 d'ici 2030.

  2. Le transport doit être découplé des combustibles fossiles tout en respectant les besoins de la population.

  3. La production, la consommation et le logement doivent être adaptés pour assurer la neutralité en CO2.

Debout pour le changement

Fav (1).png

N. de téléphone importants:

Legal-Team: + 41 77 949 40 47

CARE: +41 76 717 79 19

Liens importants:

Presse: Anaïs Tilquin, +33 62 220 86 02